RADIO(S)

Alerte info


Pendant des années, la famille de Fana a été séparée par la guerre. Depuis quelques jours, et grâce à la réouverture de la frontière entre les deux pays, Fana et sa grande soeur restée en Erythrée sont enfin réunies

Fana, Érythréenne habitant à Zala Ambessa en Ethiopie, a du mal à contenir sa joie de revoir sa soeur :  
"Je suis tellement contente... Je n'ai pas de mot. On a été séparées pendant 20 ans, j'ai eu l'impression que ça a duré le double."

Depuis un mois, cette route autrefois infranchissable est empruntée par des milliers de personnes chaque jour. Pour l'instant, nul besoin de visa pour venir en Éthiopie. Une aubaine pour les commerçants.

Cett acheteuse érythréenne profite de cette ouverture pour faire des affaires : 

"Tout est très cher chez nous en Érythrée. Mais maintenant je peux venir ici, c'est beaucoup plus intéressant pour moi."

Beaucoup font le choix de ne pas rentrer en Érythrée et de rejoindre les grandes agglomérations éthiopiennes. Selon l'Union européenne, 15 000 Érythréens ont déjà franchi la frontière.

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/monde/journal-du-monde-de-france-24/ethiopie-erythree-les-retrouvailles_2982273.html#xtor=RSS-3-[monde]
Partager