RADIO(S)



"Ce n’est pas un départ du PS, c’est une scission." Dans un entretien au Monde publié vendredi 12 octobre, Emmanuel Maurel annonce quitter le Parti socialiste et en explique les raisons, à la veille du conseil national du parti consacré à l’Europe. "Le PS ne correspond plus à l’idée que je me fais du socialisme", souligne-t-il, ajoutant : "Je n’ai pas supporté que les principaux dirigeants du PS accréditent la thèse des 'deux gauches irréconciliables'".

Emmanuel Maurel accuse "la Hollandie" d'avoir "fait la courte échelle à Emmanuel Macron" et estime que "la social-démocratie européenne a failli. Elle a été incapable d’incarner une résistance au néolibéralisme triomphant". 

Convergences avec La France insoumise

Le leader de l’aile gauche du Parti socialiste regarde en direction de Jean-Luc Mélenchon et de La France insoumise (LFI). "Considérer que LFI est infréquentable, c’est stupide, et c’est se condamner à l’impuissance. Je suis pragmatique. Jean-Luc Mélenchon a fait près de 20% des voix à la présidentielle de 2017, son mouvement est en dynamique, son programme attractif. Il faut faire avec eux ce travail de convergences", juge Emmanuel Maurel. 

Il ne part pas seul, assure-t-il : "Des centaines de cadres et d’élus locaux, des maires", le suivent dans sa démarche lancée avec Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice de Paris.

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/politique/ps/emmanuel-maurel-quitte-le-ps-et-parle-de-scission_2982175.html#xtor=RSS-3-[politique]
Partager