RADIO(S)

Alerte info


Les cartons s'accumulent dans les commissariats néerlandais. À l'intérieur se trouvent des archives, des "cold cases", les affaires criminelles non élucidées classées. Il y en a 1 774 aux Pays-Bas. À chaque fois, les familles des victimes attendent encore une réponse. Disparitions, meurtres, viols impunis : autant d'enquêtes au point mort. Une équipe de policiers a donc décidé de s'adresser à des détenus qui ont pu être impliqués ou entendre un codétenu parler de ces affaires.

Un calendrier des affaires non résolues

L'idée vient des États-Unis où le FBI a inventé un jeu de cartes des affaires non élucidées pour les détenus. Dans 40% des affaires criminelles, des témoins existent, mais ne parlent pas au moment de l'enquête. Ces témoins sont visés dans les prisons. On promet même une récompense pouvant aller jusqu'à 20 000 € aux indices utiles. Les affaires sont analysées au rythme d'une par semaine, via un calendrier. Le premier calendrier, en 2017, a permis de récolter 78 indices, dont 32 jugés sérieux, qui ont permis de rouvrir 7 affaires.

Wicky reprend donc espoir : son père a été tué il y a seize ans en promenant son chien, elle ne sait toujours pas pourquoi. L'affaire de son père se trouve dans le calendrier et un nouvel exemplaire sera distribué en 2019 dans toutes les prisons du pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/monde/pays-bas/affaires-non-resolues-aux-pays-bas-des-policiers-demandent-de-l-aide-aux-detenus_2981369.html#xtor=RSS-3-[faitsdivers]
Partager