RADIO(S)



Vincent Lambert aura survécu près de onze ans allongé sur son lit d'hôpital du CHU de Reims (Marne) dans un état végétatif. L'ancien infirmier psychiatrique s'est finalement éteint jeudi 11 juillet à l'âge de 42 ans. Il aura été le symbole du débat sur la fin de vie. Son épouse Rachel, favorable à l'arrêt des traitements, était présente au côté de son mari dans la matinée. Elle n'a toutefois pas souhaité s'exprimer publiquement.

"Tué par raison d'État"

Près de 30 décisions de justice auront été rendues dans cette affaire, sans jamais réconcilier une famille déchirée. "Vincent est mort, tué par raison d'État et par un médecin qui a renoncé à son serment d'Hippocrate", ont indiqué les avocats des parents, qui réclamaient la poursuite des soins pour leur fils. Le procureur de la République de Reims a décidé d'ouvrir une enquête et une autopsie doit être pratiquée vendredi 12 juillet à Paris pour vérifier que l'arrêt des traitements a été fait dans le respect de la loi Leonetti.

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/droit-et-justice/vincent-lambert-est-mort-a-l-age-de-42-ans_3531915.html#xtor=RSS-3-[sante]
Partager