RADIO(S)



Manuscrites ou plus formelles, individuelles ou collectives, les doléances recueillies par les maires de communes rurales du Finistère sont diverses. Les injustices sociales ou territoriales reviennent toutefois souvent comme les causes principales du mal-être actuel. Pour la maire de Cleden Cap Sizun (Finistère) Nadine Kersaudy, qui a recueilli les différents cahiers de doléances finistériens, il ne faut surtout pas que cela finisse sur une étagère. Cette femme sera à l’Assemblée nationale lundi 14 janvier afin de remettre les doléances finistériennes. Ce n’est pas la première fois qu’elle alerte en haut lieu.

Un sentiment de déconsidération

À quelques kilomètres de là, un autre maire a lui aussi mis un cahier de doléances à disposition de ses citoyens. Alain Donnard, également vice-président des maires ruraux du Finistère, sera également là pour faciliter le grand débat à venir. Il l’appelle "la patate chaude" et sera lui aussi présent à Paris lundi 14 janvier pour exprimer un sentiment de déconsidération, que les maires ruraux partagent parfois avec leurs administrés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/politique/grand-debat-national/grand-debat-les-maires-ruraux-du-finistere-recueillent-les-doleances_3141701.html#xtor=RSS-3-[politique]
Partager