RADIO(S)



"C'était le dernier espoir pour François Fillon d'échapper à un procès", a réagi vendredi 11 janvier sur franceinfo, le grand reporter au journal Le Monde Fabrice Lhomme à propos de la décision du parquet national financier de demander le renvoi de François et Penelope Fillon en correctionnelle

"Si le parquet s'était opposé au renvoi, le juge [d'instruction] aurait été affaibli, a expliqué le journaliste. Tandis que là ça veut dire que le parquet valide totalement l'instruction du juge, et la dernière étape maintenant ce sera le renvoi effectif devant un tribunal".

Le couple Fillon peut toujours faire appel de l'ordonnance de renvoi

"On voit à travers les 60 pages du résumé, fait par les procureurs du pôle financier, que les soupçons qui avaient été émis dès le départ sur l'emploi de Penelope Fillon, pour l'essentiel, ont été confortés par l'enquête. Elle n'a pas réussi à justifier, et lui [François Fillon] non plus, le fait qu'elle ait été payée autant et si longtemps, successivement par son époux, puis par le suppléant de son époux alors qu'en contrepartie il n'y avait pas grand-chose, tout simplement", explique le journaliste du Monde qui a eu accès à ce document du parquet financier.

Selon Fabrice Lhomme, "le tribunal correctionnel pourrait être saisi avant le mois de décembre 2019, c'est à dire avant la fin de cette année. Rappelons que les trois personnes qui seront renvoyées devant le tribunal sont toujours présumées innocentes. Ils peuvent toujours faire appel de l'ordonnance de renvoi mais il n'y a plus beaucoup d'espoir pour le couple Fillon d'échapper à un procès. L'enquête a prouvé que les soupçons étaient fondés. Il y avait bien un sujet autour de François Fillon et de son épouse."

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/politique/francois-fillon/affaires-fillon/le-pnf-requiert-le-renvoi-en-correctionnelle-du-couple-fillon-l-enquete-a-prouve-que-les-soupcons-etaient-fondes-estime-le-journaliste-fabrice-lhomme_3140717.html#xtor=RSS-3-[faitsdivers]
Partager