RADIO(S)



Timothey N'guessan
Timothey N'guessan arrière gauche de l'équipe de France | Tobias SCHWARZ / AFP

Mondial 2019 : Les Bleus ont tremblé mais s'imposent face au Brésil (22-24)

Publié le , modifié le

Malmenés par une équipe Brésilienne sans complexe, et un énorme José Toledo élu homme du match, les Bleus ont failli manquer leur premier match du Championnat du monde à Berlin. Avec un gros passage à vide en deuxième mi-temps, qui a vu le Brésil revenir à égalité, les Français ont pu compter sur un grand Vincent Gérard. Le portier tricolore a permis à la France de s'imposer 24 à 22.

Que ce fut dur pour l'équipe de France ! Pourtant avertis, les hommes de Dinier Dinart ont frôlé la correctionnelle pour leur match d'ouverture du Mondial 2019 à Berlin. "On a évacué ce fameux stress de début de compétition. C'est une piqûre de rappel qui était peut-être nécessaire. C'est une victoire poussive, mais il vaut mieux faire un mauvais match et l'emporter que faire une bonne prestation et perdre. Les joueurs en sont conscients. On espère se ressaisir et faire une belle prestation demain contre la Serbie.", s'est exprimé le sélectionneur après la rencontre. 

Face à des Brésiliens qui n'ont rien lâché pendant une heure, les Français ont subi dans un premier temps la loi sud-américaine. Rentrés tambour battant dans la rencontre, les Auriverde ont surpris une défense française qui a mis du temps à se mettre en place. Tel un diesel, les Bleus ont dû attendre la 21e minute, et le troisième but du joueur le plus capé de l’effectif Michael Guigou, pour prendre l’avantage et ne plus le lâcher.

Les remplaçants décisifs 

Car dès l’entame, les Brésiliens, portés par un José Toledo intraitable en première période Leonardo Tercariol bien inspiré à ce moment-là. Avec deux pertes de balles consécutives de Timothey N’Guessan, mais deux arrêts de Cyril Dumoulin, le troisième tir sud-américain était le bon pour débloquer la rencontre.

Courant après le score pendant plus de 15 minutes, l’équipe de France a su retrouver son efficacité défensive grâce aux premières rotations de Didier Dinart (17e). Nedim Remili, Luka Karabtic faisaient leur entrée, suivi par Vincent Gérard quelques secondes plus tard après le 10e but brésilien. Un tournant.
 

Car avec les arrivées supplémentaires du capitaine Cédric Sorhaindo, et de Romain Lagarde qui dispute ses premières minutes dans un championnat du monde, les Bleus ont pu prendre l’avantage et étouffer des Brésiliens incapables de marquer pendant 10 minutes. Grace aux arrêts de Gérard, et les buts de Karabatic, Lagarde et Rémili, les Français prennent jusqu’à 5 buts d’avance. Cependant, un mini relâchement donnera seulement un avantage de +3 à la pause. (13-16)

14 pertes de balle

Confiance retrouvée, on aurait pu penser que les Experts allaient dérouler en deuxième période. Mais c'est le doute et les imprécisions qui s'installent. "D’un coup on s’est mis à paniquer de manière inexplicable, explique Vincent Gérard à l'issue de la rencontre.On a voulu tuer le match, mais il y a eu beaucoup d’imprécisions, on les a remis dedans et on connait cette équipe elle ne lâche jamais rien.

En effet, 3 buts inscrits seulement en 15 minutes, un 7-1 concédé et un total de 14 pertes de balle à l'issue du match. C'est tout naturellement que le Brésil revient à égalité. (20-20). En plein temps faible, les coéquipiers de Michael Guigou, meilleur buteur français (6/7), s'en remettent à lui pour enfin retrouver le chemin du but. Dans les 10 dernières minutes où la tension était palpable, Vincent Gérard a repris son show pour éviter aux Bleus de sombrer pour s'imposer. 

Vincent Gérard décisif 

Sur le banc au début de la rencontre laissant la place à son binôme Cyril Dumoulin, le meilleur gardien du dernier Championnat du monde (2017) et de l'Euro l'an dernier, a répondu présent pour permettre à la France de s'imposer. Auteur d'une prestation XXL, le match de Vincent Gérard a été qualifié de "brillant" par Didier Dinart. Rentré à la 18e minute, son entrée en jeu a marqué l'arrêt des Brésiliens qui ont du attendre 10 minutes avant de retrouver la faille.

Mais c'est en deuxième mi-temps qu'il a été le plus impressionnant. Avec 5 arrêts en 4 minutes dès la reprise de la deuxième mi-temps, il s'est distingué par un double arrêt somptueux sur un jet de 7 mètres. Et quand les Bleus ont douté, c'est lui qui a redonné le cap aux siens. Ses nombreuses parades ont permis à la France de garder l'avantage, notamment dans les deux dernières minutes. Mais à 30 secondes de la fin, son interception au milieu du camp français pour empêcher le contre Brésilien (22-24 à ce moment là du match) donne un grand ouf de soulagement aux Tricolores. Puis comme un symbole, c'est sur un dernier arrêt que le match se termine.   

à voir aussi Mondial 2019 : Dumoulin et Gérard partent "à la guerre ensemble" Mondial 2019 : Dumoulin et Gérard partent "à la guerre ensemble"
Adrien Paquier @AdrienPaquier
Source de l'article : https://sport.francetvinfo.fr/handball/mondial/mondial-2019-les-bleus-ont-tremble-mais-simposent-face-au-bresil-22-24#xtor=RSS-3-[sports]
Partager